Gang Gang đź‘©đź‘© en 9 Questions & RĂ©ponses

Le gang bang, une pratique sexuelle que l’on voit dans beaucoup de films porno mais dont beaucoup en savent peu. Envie d’en savoir plus, de plonger dans l’univers de ceux qui le pratiquent ? Nous vous en parlons ici.

1.    Qu’est-ce que le gang bang ?

Le gang bang est l’une des nombreuses pratiques sexuelles de groupe qui met en scène une personne qui a des relations sexuelles avec plusieurs partenaires. Le Oxford English le dĂ©finit comme une pratique orgiaque avec changement de partenaires. Ici, une femme est partagĂ©e avec plusieurs hommes ou un homme est partagĂ© avec plusieurs femmes. La disproportion « un seul face Ă  tous Â» ou « tous contre un Â» est recherchĂ©e. Quelques annĂ©es après l’apparition du bukkake, les premières vidĂ©os de gang bang voient le jour aux Etats-Unis. Il est donc inspirĂ© de cette pratique (bukkake) qui met en scène des actrices (ou acteurs homosexuels) sur lesquels des hommes Ă©jaculent en groupe.

2.    Quelle diffĂ©rence avec le triolisme ou la partouze ?

La différence entre gang bang et partouze se situe au niveau de la multiplicité des sexes impliqués dans l’action. Comme il a été dit plus haut, le gang bang implique un seul membre d’un sexe contre plusieurs membres de l’autre sexe. Donc on peut avoir un homme pour plusieurs femmes ou une femme pour plusieurs hommes. Le triolisme s’en rapproche un peu à la différence qu’il limite le nombre de partenaires sexuels (deux femmes un homme ou deux hommes et une femme). Une partouze par contre s’en oppose totalement car on peut voir plusieurs hommes d’un côté et plusieurs femmes de l’autre.

3.    Pourquoi pratiquer le gang bang ?

Une raison simple d’essayer cette forme de relation sexuelle est la dĂ©couverte. DĂ©couvrir de nouvelles choses est l’un des mots d’ordre de tout libertin. Un gang bang est une sorte de partage et de don de soi. Une relation fusionnelle dans une ambiance peu commune, une expĂ©rience qui change de tout ce que vous avez pu essayer, pourquoi ne pas tenter ?

4.    Y a-t-il des règles ?

Comme dans toute pratique sexuelle et même toute relation en général, il y a des règles. Tout d’abord, c’est la personne au centre qui établit les limites. C’est elle qui décide du nombre de partenaires qui participeront, de ce qu’ils feront (sexe oral, sexe anal, éjaculation faciale, …) et du temps que cela mettra. Une autre règle tout aussi importante est l’hygiène stricte et la sécurité. Celui qui organise la partie doit s’assurer que tous les partenaires soient protégés (préservatifs) mais aussi qu’aucun d’eux ne se balade avec une MST ou une IST.

5.    Existe-t-il diffĂ©rentes manières de pratiquer un gang bang ?

Oui, car en fin de compte, tout dépend des règles fixées par la personne au centre et les organisateurs. Le gang bang est une pratique sexuelle qui ne nécessite pas forcément une pénétration. D’ailleurs, l’un des gang bang les plus populaires n’implique que du sexe oral et rien d’autre. La personne au centre a pour seul objectif de faire des fellations à tous ses partenaires en leur offrant à chacun le même plaisir. Vous verrez des gang bang avec masturbation ou éjaculation faciale où c’est toujours la personne au centre qui se charge de faire le principal du travail.

6.    Le gang bang n’est-il pas humiliant ?

Le gang bang est en effet associé à l’humiliation et à la domination. En effet, celui qui reçoit est soumis et humilié pour que les autres partenaires satisfassent tous leurs besoins. Mais cette humiliation est pour la plupart du temps recherchée par la personne au centre. Si on sort du cadre des vidéos pornos où tous les acteurs jouent juste un rôle, on se retrouve dans la vraie vie et là, tout est différent. Vous verrez des pratiquants dire que cette humiliation, cette domination, c’est ce qui leur procure du plaisir. Si la pratique a autant gagné en popularité ces dernières années, ce n’est pas pour rien. Les gens y trouvent leur compte.

7.    OĂą peut-on facilement pratiquer ?

De nos jours, le moyen le plus facile d’accĂ©der Ă  cette pratique est d’aller des clubs libertins ou Ă©changistes. En France, les endroits de ce genre sont très nombreux mais peu connus du public qui est comme on dit « moins ouvert Ă  certaines choses Â». Un bon moyen d’accĂ©der Ă  ces clubs est de s’inscrire sur une plateforme de rencontre libertine. LĂ -bas, vous aurez un accès facile aux clubs et mĂŞme des spas libertins en collaboration avec la plateforme. Les membres de cette dernière s’y donnent souvent rendez-vous et vous serez surpris de voir tout ce qu’il s’y passe. Cependant, les plus grands gangs bang hĂ©tĂ©rosexuels, vous ne les verrez que dans des films pornographiques. La raison est simple, la plupart des actrices spĂ©cialisĂ©es dans ce genre cherchent toujours Ă  battre leurs records.

8.    Qu’est-ce que le gang bang rĂ©vèle sur la psychologie ?

Cela dépend des objectifs des personnes qui le pratiquent. Étant perçu pour certains comme un acte de domination, il est facile de conclure que ça révèle, chez la personne au centre, le besoin d’être dominé. Mais chez d’autres personnes, il peut s’agir d’établir une certaine puissance et pourquoi pas une domination. En effet, la domination peut aussi être perçue du côté de la personne au centre car en fin de compte, c’est elle qui établit les règles et donne la marche à suivre. C’est elle qui décide de quel partenaire aura le plus de plaisir ou de la manière dont chaque partenaire pourra lui donner ce plaisir. Tout est juste question de perspective.

9.    Comment en savoir plus sur cette pratique ?

Étant très simple à pratiquer, vous n’aurez pas forcément besoin de lire des tonnes de livres sur le gang bang. D’ailleurs, nous doutons de la surabondance de ceux-ci. Si vous voulez en savoir plus, le meilleur moyen est de regarder des acteurs pornos faire. Très expérimentés dans le domaine, ils vous en apprendront beaucoup.

Désormais, vous en savez un peu plus sur le gang bang. Envie d’essayer, de nombreux groupes et plateformes dédiés existent en ligne.

Vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *