Le face sitting đź’— en 9 Questions & RĂ©ponses đź‘€

Les pratiques brutales à caractère sexuel ont tendance à se multiplier aujourd’hui. En effet, les actes sadomasochistes comme le face sitting procurent un plaisir incompréhensible aux personnes actives sexuellement.

Qu’est-ce que le face sitting ?

Le face sitting est une pratique sexuelle qui entre dans le sillage des conduites entre dominants et dominés. Concrètement ses visées sont innombrables et dépassent le simple fait de s’asseoir sur le visage du partenaire. Le face sitting est souvent entrevu comme l’un des nombreux actes qui existent en matière de sadomasochisme.

Même en la matière, ce n’est pas un fantasme répandu. Ces avantages sont à peine perceptibles pour les deux parties. Cependant, le conjoint qui s’assoit sur l’autre partenaire semble ressentir à coup sûr du plaisir. Dans tous les cas, le face sitting s’accompagne de nombreux risques et mise à jour. Ces mises à jour ne viennent pas forcément adoucir l’extrémisme de cette pratique très peu conventionnelle.

Comment se pratique le face sitting ?

Pour pratiquer le face sitting, une des parties en présence doit s’asseoir sur le visage de l’autre partie. Elle peut s’asseoir de manière à recouvrir tout son visage ou juste certains points du visage. De ce fait les orifices génitaux de la personne qui s’assoit sur le visage de l’autre sont en contact direct soit avec le né, soit avec la bouche de ce dernier.

Le face sitting est-il une pathologie ?

Comme mentionné plus haut, le face sitting est une pratique qui n’est pas réellement répandue. C’est un des nombreux tabous de la sexualité en société. Et pour cause, il s’agit d’une pratique souvent incomprise qui s’assimile à une maladie. En effet, le face sitting est une pathologie beaucoup plus psychologique que physique.

Elle s’inscrit dans le schéma de dominant-dominé afin de tirer un plaisir malsain en soumettant son dominé. Cette pratique BDSM s’apparente le plus clair du temps à du fétichisme sexuel. En outre, le côté pathologique et même psychopathe s’entrevoit lorsqu’on sait que c’est une pratique dangereuse qui peut asphyxier.

Le dominant ressentirait donc du plaisir à l’idée d’être maître de la respiration du dominé. Pour finir, c’est une pratique vue comme une humiliation sexuelle. C’est un trait pathologique des personnes qui aiment avoir un sentiment de supériorité lors des ébats.

La pratique du face sitting est-elle dangereuse ?

Bien évidemment, s’asseoir sur le visage d’une personne ne doit pas être une pratique des plus sécurisées. Que ce soit dans le cadre d’un rapport sexuel ou pas les risques sont assez grands. Le principal danger est de se faire asphyxier. Mais ce n’est pas tout. Le dominé peut recevoir des excréments ou des urines en plein visage.

Pour finir, ce genre de pratique peut vous causer effectivement, un grand nombre de maladies et d’infections. En effet, avec les nombreuses dérives et mises à jour qu’elle subit, les rapports devient beaucoup plus extrêmes chaque jour. Cela a vocation d’accroître la dangerosité du face sitting pour la santé.

Quels sont les points positifs du face sitting ?

Les points positifs du face sitting ne sont pas nombreux. En effet, le seul aspect qui semble intéressant est qu’il permet de réaliser un fantasme refoulé. Pour une seule des parties c’est-à-dire le dominant, un plaisir est souvent palpable. Bien évidemment, certains dominés éprouvent du plaisir dans leur rôle.

Le face sitting n’est pas une pratique visant à renforcer de quelconques liens dans le couple étant donné que cette pratique libertine est difficilement admise dans les foyers et très rarement assumée.

Quels sont les points nĂ©gatifs du face sitting ?

Le face sitting est un fantasme égoïste qui peut difficilement se faire sa place dans une relation. En effet, lorsqu’on pratique cet acte il est plus courant de le faire avec des personnes libertines rencontrées via des canaux dédiés. En clair, ce n’est pas un fantasme ayant vocation à renforcer les liens entre les conjoints.

Au contraire, le face sitting peut irriter voire faire fuir un conjoint étant donné que tout le monde ne peut pas supporter son caractère extrémiste.

D’oĂą provient le plaisir sexuel avec le face sitting ?

Comme susmentionné, le plaisir dans le face sitting naît de l’emprise qu’on a sur l’autre, de la possibilité de pouvoir en faire ce qu’on veut. C’est une pratique qui en plus de pouvoir stimuler les parties génitales, peut stimuler l’égo. Dans le sens strict du terme, le face sitting peut procurer du plaisir par stimulation de l’anus ou du vagin. Les autres dérivés du face sitting comme la défécation sur le visage procurent une jouissance malsaine due à la chosification qu’on fait de l’autre partenaire.

Quelles sont les mises Ă  jour connues par le face sitting ?

Le face sitting a muté. Il ne consiste plus uniquement à une assise sur le visage de l’autre partie mais peut donner lieu à un cunnilingus ou à un anulingus. Les personnes les plus extrémistes vont jusqu’à pousser l’acte jusqu’à la scatophilie c’est-à-dire l’excitation sexuelle par la défécation ou l’urine sur le partenaire dominé.

De plus, le face sitting peut de plus en plus donner lieu à des tortures vis-à-vis du dominé. En somme, les mises à jour du face sitting donnent facilement lieu à de l’extrémisme sexuel. Ces pratiques se révèlent donc être de plus en plus dangereuses.

Cette pratique est-elle rĂ©currente dans les couples ?

Le face sitting n’est pas une pratique qui récurrente chez les couples. Elle est même plutôt rare. Afin d’assouvir ce fantasme. Il est fréquent pour es adeptes de fréquenter les clubs libertins ou d’écumer les sites de rencontres à la recherche de personnes intéressées. De plus, Le fait que cette pratique puisse se répéter indéfiniment et donc se pervertir continuellement rend les couples réticents à l’idée de l’essayer.

En conclusion, le face sitting est un tabou de la société. Désavouer cette pratique est un choix raisonnable quand on sait à quel point elle peut être dangereuse. Cerner les contours du face sitting ne peut pas forcément servir à y adhérer.

Vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *